William Shakespeare's The Life of King Henry the Fifth in the complete original text.
William Shakespeare's plays, sonnets and poems at AbsoluteShakespeare.com
Home Plays Sonnets Poems Quotes Summaries Essays Glossary Links Help

HOME > Plays > The Life of King Henry the Fifth > Act III. Scene IV.

The Life of King Henry the Fifth

Study Guides
Hamlet
Julius Caesar
King Henry IV
King Lear
Macbeth
Merchant of Venice
Othello
Romeo and Juliet
The Tempest
Twelfth Night

Trivia
Authorship
Bard Facts
Bibliography
Biography
FAQ
Films
Globe Theatre
Pictures
Quiz
Timeline

Act III. Scene IV.

Scene IV.—Rouen. A Room in the Palace.

Enter KATHARINE and ALICE.

Kath. Alice, tu as esté en Angleterre, et tu
parles bien le langage.
Alice. Un peu, madame.
Kath. Je te prie, m'enseignez; il faut que
j'apprenne a parlor. Comment appellez vous la
main en Anglois?
Alice. La main? elle est appellée, de hand.
Kath. Dehand. Et les doigts?
Alice. Les doigts? ma foy, je oublie les
doigts; mats je me souviendray. Les doigts?
je pense qu'ils sont appellés de fingres; ouy, de
fingres.
Kath. La main, de hand; les doigts, de
flngres. Je pense que je suis le bon escolier.
J'ai gagne deux wots d'Anglois vistement.
Comment appelez vous les ongles?
Alice. Les ongles? nous les appellons, de nails.
Kath. De nails. Escoutez; dites moy, si je
parle Men: de hands, de fingres, et de nails.
Alice. C'est bien dict, madame; il est fort
bon Anglois.
Kath. Dites moy l'Anglois pour le bras.
Alice. De arm, madame.
Kath. Et le coude?
Alice. De elbow.
Kath. De elbow. Je m'en fais la repetition
de tous les mots que vous m'avez appris dès à
present.
Alice. Il est trop difficile, madame, comme je
pense.
Kath. Excusez moy, Alice; escoutez: de
hand, de fingres, de nails, de arma, de bilbow.
Alice. De elbow, madame.
Kath. O Seigneur Dieu! je m'en oublie;
de elbow. Comment appellez vous le col?
Alice. De nick, madame.
Kath. De nick. Et le menton?
Alice. De chin.
Kath. De sin. Le col, de nick: le menton,
de sin.
Alice. Ouy. Sauf vostre honneur, en vérité
vous prononcez les mots aussi droict que les
natifs d'Angleterre.
Kath. Je ne doute point d'apprendre par la
grace de Dieu, et en peu de temps.
Alice. N'avez vous déjà oublié ce que je vous
ay enseignée?
Kath. Non, je reciteray à vous promptement.
De hand, de fingre, de mails.—
Alice. De nails, madame.
Kath. De nails, de arme, de ilbow.
Alice. Sauf vostre honneur, d'elbow.
Kath. Ainsi dis je; d'elbow, de nick, et de
sin. Comment appellez vous le pied et la robe?
Alice. De foot, madame; et le coun.
Kath. De foot, et le coun? O Seigneur
Dieu! ces sont mots de son mauvais, corruptible,
gros, et impudique, et non pour les dames
d'honneur d'user. Je ne voudrois prononcer
ces mots devant les seigneurs de France, pour
tout le monde. Foh! le foot, et le coun. Néant-
moins je reciterai une autre fois ma leçon
ensemble: de hand, de fingre, de nails, d'arm,
d'elbow, de nick, de sin, de foot, le coun.
Alice. Excellent, madame!
Kath. C'est assez pour une fois: allons nous
a diner. [Exeunt.
< PREVIOUS
Copyright 2000-2005 AbsoluteShakespeare.com. All rights reserved.  Contact Us  Privacy  Awards